Bonjour,


Comment établir sa crédibilité grâce à sa posture ?

Debout ou assis, votre posture en dira long sur sur vous. Être debout, devant un auditoire, est indéniablement la position la plus difficile. L'image que vous projetez est le reflet de ce qui se passe à l'intérieur de vous, que vous en soyez conscient ou non. C'est aussi le résultat de vieux automatismes liés à l'éducation concernant le corps et son utilisation.

Vous êtes mal à l'aise : cela se voit. Vous vous sentez gauche : cela se voit. Votre corps vous encombre : cela se voit. Vous vous sentez comme "tout nu" : cela se voit... Oui, c'est justement dans ces moments-là, où vous êtes "exposé" devant les autres, que vous prenez justement conscience de votre corps. Tout à coup, il est là (et bien là) ! On aimerait pourtant que ce corps disparaisse, qu'il devienne invicible pour s'en libérer...

Avoir une posture symétrique

Il existe une seule posture qui vous apportera de la crédibilité. C'est une posture qui reflète physiquement les notions d'équilibre, de stabilité et d'ouverture. Il suffit donc de se tenir bien droit et symétrique, les deux pieds légèrement écartés et bien ancrés au sol, les épaules ouvertes et la tête droite. C'est simple, facile et confortable. Votre public se sentira mieux face à une telle image, car il reflète ce que vous projetez... Rien que par votre posture, vous pouvez en un clin d'oeil mettre une salle de 500 personnes à l'aise (ou mal à l'aise).

Tout ce qui est asymétrique tend à donner l'impression que que vous n'êtes pas très sûr de vous ou que vous recherchez l'approbation. Au mieux, on vous trouvera "bien gentil", "sympathique", voire "marrant", mais certainement pas crédible, ni rassurant.

En position assise

Il en va de même pour la position assise, qui peut sembler plus facile puisque vous avez en général des appuis pour le dos, parfois pour les bras, et souvent une table entre vous et vos interlocuteurs. Ne pensez pas cependant que vous n'ayez pas à vous préoccuper de votre posture. Soyez droit, symétrique, le bas et le milieu du dos calés confortablement contre le dossier du siège (attention à ne pas être "raide comme un piquet", ni vautré), les jambes parallèles et les pieds posés à plat sur le sol (même si on ne voit pas vos jambes, elles ont un impact sur le reste de votre posture, et cela se voit ; ou du moins, cela est "capté" par les radars inconscients de vos interlocuteurs). Ce n'est donc pas le moment de relâcher votre vigilance et de croiser vos jambes ! ou pire, de laisser vos jambes et vos pieds gigoter sous la table.

A éviter

--- Adopter une posture bancale, en appui sur une jambe, puis sur l'autre, toujours en situation de déséquilibre ;

--- Avancer d'un pas ou deux, puis reculer d'autant, et recommencer indéfiniment ;

--- Se tenir courbé en avant, les épaules rentrées, la tête penchée en avant ou sur le côté, ou les deux.


Cet article est issu du livre : "Cultivez votre charisme" de Chilina HILLS.

Notre site web : www.gestion-stress-conflits.fr

Nous vous souhaitons une belle journée.

A bientôt pour un nouvel article !

L'Institut Steve LEGALLE