Et vous, êtes-vous macho ??? Oui, oui, ce test est aussi pour vous mesdames :)

LE TEST DU MACHO par Shelle Rose Charvet

L’un des aspects les plus irritants de la communication quotidienne est d’essayer de convaincre quelqu’un qui adopte une attitude de Macho. Les femmes sont souvent consternées de découvrir que, entre elles, elles peuvent tirer parti et commenter les idées de l’une et de l’autre, mais que c’est souvent bien plus difficile de le faire lorsque des collègues masculins sont impliqués. Et parfois, même les femmes deviennent Macho ! Lorsqu’une personne utilise un « programme macho », elle fonctionne comme si elle croyait les choses suivantes :

- Elle sait déjà tout ce qu’il y a à savoir.

- Elle n’a pas de problème. Elle, et tout ce qui est en relation avec elle est parfait.

- S’il y a des problèmes, ils proviennent de quelqu’un d’autre.

- Elle est meilleure, plus forte, plus importante, a plus de connaissances que n’importe qui d’autre.

Combien de fois est-ce que des décisions importantes ont été prises pour assouvir l’ego de quelqu’un ou simplement pour ne pas perdre la face ? Ecoutez les interviews à la radio. Lorsque le journaliste demande à quelqu’un s’il était surpris par la tournure des événements, la personne n’admet jamais ou que très rarement avoir été surprise. Ceci voudrait dire qu’elle ne savait pas déjà tout ce qu’il y avait à savoir. Une fois, j’ai donné une formation suivie d’un coaching optionnel. Personne n’a profité de l’offre de coaching parce que ceci aurait voulu dire que cette personne avait besoin d’aide. Actuellement, le coaching fait partie intégrante du programme de formation. Nous devenons tous parfois Macho. Remarquez votre réaction lorsque l’un de vos parents vous dit quoi faire ! Pour être certain que même une personne qui est devenue Macho prendra en considération vos idées, vous pouvez employer le « Test du Macho » comme technique de rédaction. Même si j’ai formalisé le « Test du Macho », vous avez peut-être déjà fait vous-même quelque chose de semblable pour vous assurer que vos messages importants arrivent à destination. Ecrivez votre document ou préparez ce que vous allez dire en employant la formule en 4 étapes pour présenter vos idées aux personnes septiques. Ensuite, examinez-le d’un bout à l’autre et posez-vous les questions suivantes sur ce que vous avez préparé : Avez-vous dit ou sous-entendu que :

1. Il y a quelque chose que votre auditoire ne sait pas déjà ;

2. Vous lui dites quoi faire ;

3. Il a problème et vous avez la solution ;

4. D’une façon ou d’une autre, il n’est pas parfait et/ou ;

5. D’une façon ou d’une autre, vous êtes meilleur que lui.

Si l’une ou l’autre des phrases ci-dessus sont dites ou sous-entendues, votre document ne passe pas le « Test du Macho ». Vous pourriez considérer refaire des phrases comme ci-dessous :

1. Comme vous le savez probablement… (ensuite, dites la chose que vous suspectez qu’ils ne savent pas).

2. Employez le langage de la suggestion : vous pourriez considérer

3. Je sais que d’autres organisations ont eu ce problème et ce que certaines ont fait est …. Comment avez-vous résolu ce problème ? (Implique qu’ils ont déjà résolu tous les problèmes).

4. Avec votre expérience et votre connaissance dans ce domaine….

5. Votre rôle est…. Mon rôle est…. (pour établir des rôles différents mais égaux).

La prochaine fois que vous présenterez une "nouvelle idée" avec l’impression que la personne niera que c’est véritablement nouveau, essayez de suggérer que c’est peut-être quelque chose qu’elle a déjà considéré. Vous savez probablement déjà qui sont les Macho dans votre vie. J’ai découvert que lorsque je rédigeais une seconde fois pour passer le « Test du Macho », les personnes auxquelles je m’adressais arrêtaient d’être Macho et participaient plus volontiers au flot libre des idées. J’ai publié un article intitulé : « Dix tuyaux pour survivre au système de santé ». Ce titre a passé le « Test du Macho » parce que des « tuyaux » sont seulement des suggestions. Cet article n’aurait pas reçu autant d’attention si je l’avais intitulé : « Dix règles pour survivre au système de santé ». De toutes mes années passées à résoudre des problèmes de communication, j’ai appris que la plus grande partie de l’effort est d’avoir une personne dans un état mental et émotionnel d’ouverture, afin qu’elle puisse entendre ce que je dis. Lorsque nous arrivons à obtenir que les gens nous écoutent et nous prennent sérieusement, c’est parce que nous avons dégagé assez d’espace mental chez l’autre pour que nos paroles puissent pénétrer. Vous ne me croyez pas ? Essayez vous-même !

 

 

Le Quiz du Facteur Macho

Êtes-vous macho ? Découvrez le immédiatement ! Avec seulement 10 questions simples. Identifiez votre propre « facteur macho ». Répondez vous-même au questionnaire et demandez à vos relations privilégiées de répondre aux questions.

Instructions : Pour chaque proposition, entourez le choix qui correspond le mieux à ce que vous feriez dans cette situation.
 
1. Quand des personnes importantes pour vous font des suggestions, vous :
a) pouvez remarquer ce qui est erroné dans leur idée.
b) avez une meilleure idée.
c) reconnaissez  qu'elle est issue de pensées que vous avez eues précédemment.
d) écoutez et recherchez ce qu'il y a de bon dans cette suggestion.
 
2. Au travail les gens passent vous voir parce que :
a) vous avez un niveau plus élevé de connaissances et de qualifications.
b) vous savez que ce que vous faites et vous les aidez beaucoup.
c) Vous êtes dans votre rôle de leader.
d) vous faites en sorte qu'ils se sentent appréciés pour leur contribution.
 
3. Vous vous rappelez d'un moment du passé au cours duquel quelqu'un a critiqué quelque chose que vous avez fait parce que :
a) ils avaient mal compris ou avaient fait une erreur.

b) ils vous rendaient responsable de difficultés pour lesquelles vous n'étiez pour rien.
c) ils ont simplement eu une opinion différente de la votre.
d) ils ont eu besoin de faire un point et de façon valable.
 
4. Dans votre famille vous :
a) savez généralement ce qui est le meilleur pour elle.
b) ne serez qu'occasionnellement convaincu de changer d'avis une fois que vous avez pris une décision.
c) écoutez ce qu'ils pensent même si vous savez ce qui est exact ou erroné
d) avez appris à écouter et à respecter leur souhait, parfois même lorsque vous êtes en désaccord.
 
5. Quand vous êtes sûr que quelqu'un a tort, vous :
a) lui faite savoir sans mâcher vos mots.
b) êtes secrètement enchanté et lui faites savoir avec douceur.
c) désapprouvez  et attendez ses réponses.
d) questionnez leur point de vue et puis exprimez votre manière de voir les choses.
 
6. Quand vous faites une erreur :
a) il est si rare que vous fassiez des erreurs et est difficile de retrouver des circonstances ou vous en avez fait.
b) vous détournez souvent l'attention vers autre chose.
c) vous dites plutôt que les autres l'ont ignorée.
d) cela montre simplement que vous n'êtes pas parfait.
 
7. Quand quelqu'un offre de vous dépanner :
a) vous pensez qu'ils disent que vous ne faites pas un bon travail et rejetez leur offre.
b) vous refusez habituellement parce que vous pouvez le faire mieux par vous-même.
c) vous vous demandez si l'offre n'est pas une critique voilée.
d) quand vous avez besoin d'aide, vous êtes heureux de l'offre et l'acceptez.
 
8. Quand vous ne savez pas faire quelque chose :
a)  vous ne pouvez pas vous rappeler que vous ne savez comment le faire.

b) vous poursuivez et trichez pour le faire.
c) vous travaillez à autre chose.
d) vous recherchez la réponse ou demandez à quelqu'un qui sait.
 
9. Quand quelqu'un vous dit qu'il y a un gros problème avec ce que vous faites :
a) vous explosez et remettez cette personne à sa place.
b) vous lui faites savoir combien elle se trompe.
c) que considérez qu'elle se fait une montagnes à partir de rien et qu'il n'y pas de quoi dramatiser.
d) vous écoutez pour découvrir ce qu'il considère comme inexact.
 
10. Quand vous découvrez quelque chose que personne d'autre ne sait :
a) vous faites savoir à chacun que vous savez quelque chose qu'il ne sait pas
b) vous dites avec regret aux autres que vous aimeriez pouvoir leur dire mais que vous ne pouvez pas
c) vous êtes ravi de laissez les autres dans le secret que vous seul connaissez.
d) si c'est un secret que vous gardez pour vous-même et si vous pouvez dire, vous le dites.

 
Feuille d’interprétation, Quiz du Facteur Macho:
 

Pour chaque a) comptez 4 points, b) 3 points, c) 2 points, d) 1 point.
Si vous avez marqué 14 points ou moins, ajoutez SVP 20 points.

Pour interpréter votre score, voir ci-dessous.
30-40 points = Méga Macho
20-29 points = principalement Macho
15-19 points = Mini Macho
0 à 14 points = Macho Free
 
Méga Macho : Les autres doivent vous traiter avec des pincettes. Vous cachez probablement une profonde insécurité. Vous avez tendance à saboter votre propre apprentissage en ne recevant pas l'information qui vient de l'extérieur.

Principalement Macho : Vous pouvez être souvent entêté avec les autres, mais pourrez par la suite entendre raison.
 
Mini macho : De temps en temps vous vous mettez en colère avec certaines personnes,  mais le plus souvent vous n'avez pas besoin d'être le plus grand, le meilleur ou le centre de l'attention.
 
Macho Free: Vous êtes ouvert aux nouvelles idées, même si elles ne sont pas les vôtre et vous êtes disposé à célébrer la créativité et le succès des autres.

Pour plus d'informations sur les Schémas du Macho, allez voir l'article "Le Test du Macho"  et notre CD "Meilleure vente"  sur "Comment présenter des idées aux personnes sceptiques". Voulez-vous en savoir plus sur la communication et l'influence ? Inscrivez-vous à la Newsletter  irrégulière de Shelle. Il n'y a aucun engagement. Elle est éditée à n'importe quel moment.

Nous vous invitons à découvrir notre coaching novateur "Préparation & Concentration" à l'examen du permis de conduire ainsi que notre formation "Concentration & Stress au travail" en cliquant ici !

Nous vous souhaitons une agréable journée !

L'Institut Steve LEGALLE